Le magistrat Arouna Keita sur la protection des données personnelles : « notre loi est l’une des plus permissives »

Très attendue, la loi portant répression de la cybercriminalité au Mali a été adoptée ce 21 novembre 2019 par l’Assemblée Nationale du Mali. Si l’adoption de ce texte est considérée comme une avancée en matière de lutte contre le phénomène, du côté de l’Autorité de Protection des Données à caractère Personnel (APDP), on est resté sur sa faim.

Dans une interview qu’il nous a accordée, le procureur Arouna KEÏTA, Directeur des Affaires Juridiques et du Contentieux de l’APDP, a déploré le fait que cette loi ne prend pas en compte les sanctions pénales relatives aux atteintes aux données à caractère personnel, à l’instar des lois d’autres pays, dont le Sénégal. Celles-ci ont souvent consacré soit une section ou un chapitre à la spécification de ces sanctions qui ressortent de la compétence du juge pénal. Malheureusement, cela n’a pas été le cas au Mali.

Propos recueillis par Abdoulaye OUATTARA (Info-matin Mali)

Lire l’interview cliquez sur le lien : http://info-matin.ml/magistrat-arouna-keita-protection-donnees-personnelles-loi-lune-plus-permissives/

Updated: 27 avril 2020 — 15 h 21 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

APDP © 2016 site réalisé par agetic         | Mentions légales Frontier Theme