Participation de l’Autorité de Protection des Données à caractère Personnel aux travaux de la Commission en charge de la mise en place et du suivi du système de production de la carte d’identité Biométrique sécurisée -CEDEAO, tenus les 10 et 16 juin 2021 au Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile

Conformément aux avis de réunion n°1391/MSPC-SG-SG-CT-MS et n°1391/MSPC-SG-SG-CT-MS, l’Autorité de Protection des Données à caractère Personnel à travers Monsieur Mahamadou Aly HAIDARA, Chef de la Division des Affaires Juridiques a, les 10 et 16 juin 2021, pris part dans la salle de conférence du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSCP), sis à l’ACI 2000 Bamako, aux travaux de la Commission en charge de la mise en place et du suivi du système de production de la carte d’identité biométrique sécurisée de la CEDEAO.

Présidés par le Lieutenant-colonel Mamadou SOUGOUNA, Conseiller Technique au Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC), les travaux ont enregistré outre la participation de l’Autorité de Protection des Données à caractère Personnel, de celle des représentants des départements ministériels, de certaines directions nationales, entre autres.

Les participants aux travaux, se réjouissant de la création de cette commission et de la reprise du processus de production des cartes d’identité biométrique CEDEAO (débuté depuis 2016 mis en retard à cause des incidents) ont exprimé leur satisfaction par rapports aux éclaircissements fournis par le président de séance et son équipe. A cet effet, ils ont demandé l’accélération du processus, seul « gage d’authentification et de sécurisation » de nos pièces d’identité.

Le représentant de l’APDP a rappelé l’impérieuse nécessité du respect des principes de protection des données à caractère personnel au cours de la production des pièces d’identité biométrique de la CEDEAO surtout, la proportionnalité dans la collecte des empreintes digitales.

Aussi, a-t-il ajouté, qu’à la différence des autres données, la donnée biométrique n’est pas attribuée à un tiers ou encore moins choisie par la personne concernée, mais elle est produite par le corps lui-même, ‘’lui et nul autre’’ ; dès lors, des mesures suffisantes doivent être mises en œuvre pour lui assurer la sécurité et la confidentialité.

Updated: 30 juin 2021 — 15 h 37 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

APDP © 2016 site réalisé par agetic         | Mentions légales Frontier Theme